Placer l’humain au cœur du processus d’innovation : Zoom sur le design thinking !

        L'innovation n’est pas seulement technologique, elle est multiforme et peut être de business modèle, sociale, de procédé, etc. Les processus d'innovation ne cessent d’évoluer. L'intégration des utilisateurs dès la conception des produits et services, le crowdsourcing, l'open innovation, la nécessité de rejoindre ou construire un écosystème autour de sa proposition de valeur, sont autant de pratiques qui obligent les entreprises à repenser leur façon d'innover. On assiste désormais à un recentrage sur l'utilisateur, ses problèmes, ses besoins et ses aspirations. Plus qu’un produit ou qu’un service on cherche à vendre une expérience.

 

       Étape ultérieure dans la dématérialisation pour les uns, effet de mode pour les autres, en quoi consiste le design thinking et pourquoi suscite-t-il l’engouement ?

 

       Le design thinking s’est développé dans les année 80 par Rolf Faste sur la base des travaux de Robert Mckim. C’est un mode d’application des outils de conception utilisés par les designers pour résoudre une problématique d’innovation, par une approche multidisciplinaire s’appuyant sur des processus de co-créativité centrée sur l’humain.

 

       Le design thinking permet de résoudre des problèmes en partant des besoins des utilisateurs et en développant des solutions pour y répondre. Il permet d’accélérer l’innovation, modifie profondément les comportements dans les entreprises et peut s’appliquer à des secteurs très variés.

 

       Les différentes étapes d’une démarche de design thinking :

 

  1. Faire preuve d’empathie : il s’agit de se mettre au maximum à la place des utilisateurs. Que font- ils ? que pensent-ils ? que ressentent-ils ? que disent-ils ?

  2. Définir : essayer de définir clairement la question à traiter dans le cadre de la démarche.

  3. Imaginer : c’est la phase de créativité, l’équipe génère un maximum d’idées grâce à des outils de créativité pour imaginer les solutions répondant au problème définit lors de la phase précédente.

  4. Prototyper : Le but est de donner une forme tangible, palpable, concrète à l’idée avec un coût le plus faible possible.

  5. Tester : Il s’agit de collecter un maximum d’avis, de feedbacks des utilisateurs après avoir essayer le prototype. Cette phase permet d’affiner le futur produit ou service et d’enclencher une démarche d’amélioration continue.

  6. Itérer : les erreur